izilaw | Trouver un avocat et comprendre ses honoraires

Avocat en France

Un avocat est un professionnel du droit qui a prêté serment. Ce serment, il le prête devant la Cour d’Appel de son barreau. En effet, les avocats sont associés à un barreau, instance locale de la profession. « Je jure, comme avocat, d'exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité » L’avocat est ensuite soumis à la réglementation de la profession : cet ensemble de règles s’appelle la déontologie. L’avocat conseille ses clients, les défend et les représente devant les tribunaux ou autres instances. Il défend les intérêts de personnes physiques ou morales et intervient dans de nombreux domaines du droit. Aujourd’hui, dans les grandes villes où il y a beaucoup d’avocats, ceux-ci se spécialisent sur certaines thématiques. Par exemple, certains avocats n’interviennent qu’en droit du travail, et plus précisément du côté des employeurs ou des salariés. Cette spécialisation n’est pas obligatoire, et il existe encore des avocats généralistes. Lorsqu’un cas complexe leur est confié, ils peuvent solliciter alors un avocat expert pour les accompagner ponctuellement. Le droit est une matière riche, qui couvre tous les aspects de la vie quotidienne, de la vie des affaires et du domaine public. Les avocats interviennent sur tous ces aspects : ils sont soit généralistes, soit ils se concentrent sur certains domaines du droit pour devenir experts.

Comment choisir son avocat ?

Choisir son avocat apparaît souvent comme un processus compliqué et stressant. Il existe de nombreux profils différents et les tarifs ne sont pas toujours transparents… Voici quelques clés pour bien choisir son avocat !

Identifier la nature de votre problème

Tout d’abord vous devez être en mesure d’identifier le domaine du droit associé à votre problème. En effet, si c’est du droit immobilier ou du droit du travail ce ne sera pas le même avocat qu’il faudra aller voir.

Rechercher un avocat généraliste ou un spécialiste ?

Comme chez les médecins, il existe des avocats généralistes et des avocats spécialistes. La notion de spécialité est réglementée par l’ordre des avocats. Ainsi certains ont fait certifier leur spécialisation. D’autres se sont concentrés sur certains domaines du droit sans faire officialiser cette spécialisation. Quoiqu’il arrive, un avocat qui n’est pas généraliste mettra en avant les domaines dans lesquels il intervient. Sur izilaw, vous verrez si l’avocat est compétent dans le domaine qui vous intéresse. Théoriquement, un avocat généraliste peut traiter tous les dossiers. Si votre problème est très spécifique, l’avocat généraliste vous ré-orientera vers un spécialiste. Un avocat généraliste n’est pas forcément lié à des dossiers simples : parfois un dossier complexe, transverse à plusieurs domaines du droit, justifiera le recours à un avocat généraliste. Il aura une vision globale du droit et pourra opter pour la stratégie la plus adaptée. Pour des cas simples, vous pouvez faire appel à un avocat généraliste ou spécialiste sans différence.

Comment trouver votre avocat ?

Il faut rester prudent avec le bouche-à-oreille de vos proches. Si ces recommandations peuvent vous aider pour savoir si un avocat a été suffisamment disponible et sympathique, cela ne suffit pas toujours. En effet, la satisfaction est souvent liée au résultat de la procédure qui ne dépend pas toujours de l’avocat. Un proche qui vous dit que son avocat lui a fait perdre son procès n’assume pas toujours que son cas avait peu de chances d’aboutir. Aussi, pour choisir votre avocat nous vous recommandons les trois points suivants.
  1. Fiez vous à son expérience dans le domaine du droit qui correspond à votre besoin.
  2. Rencontrez le lors d’un premier rendez-vous. Ce premier rendez-vous est parfois gratuit en fonction du domaine d’intervention.
  3. N’hésitez pas à rencontrer plusieurs avocats si vous avez un doute. Il est important de choisir un avocat avec lequel vous vous sentez en confiance.
  4. Préférez un avocat transparent sur le tarif du premier RDV, et demandez-lui pendant ce rendez-vous ses tarifs pour le traitement de votre dossier avant de vous engager.

Combien coûte un avocat ?

Les avocats facturent des honoraires pour leur prestation intellectuelle. Les honoraires sont fixés librement entre l’avocat et son client. Cela prend la forme d’une convention d’honoraire. Cette convention d’honoraires permet de détailler au client le montant fixe des honoraires ou la méthode de calcul de ces honoraires. Il existe 4 méthodes de calcul des honoraires.
  1. Au temps passé

  2. Traditionnellement la facture est établie au temps passé. Cela signifie que l’avocat annonce un tarif de l’heure, et facture en fonction du temps qu’il passe sur votre dossier. Le taux horaire peut varier fortement en fonction de l’expérience de l’avocat, du lieu géographique ou de la rareté de son expertise. La plupart des avocats proposent un taux horaire compris entre 150€ et 250€, mais cela peut monter à plus de 500€ de l’heure dans certains cas. Comparé à certains médecins spécialistes, c’est en général bien moins cher à la minute.
  3. Au forfait

  4. Dans ce cas-ci, l’avocat offre un tarif fixe au client. L’avocat est en mesure de proposer un forfait fixe pour les cas standards qui peuvent être traités rapidement. Cela permet d’offrir plus de transparence au client, qui sait dès le début combien cela lui coûtera. Les avocats proposent plus souvent des prix au forfait, sur des tranches du dossier : ainsi vous saurez que la première phase d’analyse de votre dossier coûtera X€. Les avocats proposent un forfait pour des cas pour lesquels ils sont en mesure d’estimer le temps de travail nécessaire. Cela ne s’applique donc pas à tous les cas de figure.
  5. Au résultat

  6. Lorsque le dossier peut déboucher sur des dommages et intérêts ou sur le paiement d’une somme par la partie adverse, alors votre avocat pourra vous proposer une partie de sa rémunération au résultat. Cela signifie qu’il touchera un pourcentage de la somme dont vous bénéficierez à l’issue de la procédure. Attention cependant, l’avocat, selon la loi, ne peut pas proposer 100% de sa rémunération au résultat. Ainsi, il propose souvent des honoraires réduits pour le traitement de votre dossier, mais touchera une rémunération complémentaire en cas de succès. Il met donc en jeu une partie de sa rémunération comme une garantie qu’il défendra du mieux qu’il peut vos intérêts.
  7. Abonnement

  8. Enfin, dans certains cas récurrents, votre avocat pourra vous proposer un abonnement. Si vous êtes une entreprise et que vous avez des missions récurrents à proposer à votre avocat, parlez-en lui et négociez un abonnement. Cela vous permet d’obtenir de la visibilité sur vos frais d’avocat. Votre avocat, en recherche de récurrence, pourra vous proposer un tarif avantageux via la forme de l’abonnement.

Bénéficier d’une aide financière pour couvrir les frais de l’avocat

En fonction de votre situation deux aides financières majeures existent.

La protection juridique

Cette protection est intégrée à un contrat d’assurance. Votre assurance habitation, auto, votre banque, votre complémentaire santé, voire votre assurance scolaire peut intégrer une protection juridique. Dans ce cas, vous restez libre de choisir votre avocat, mais votre assurance prendra en charge vos frais d’avocats totalement ou en partie seulement.

L’aide juridictionnelle

L’aide juridictionnelle est accessible sous conditions de revenus. En fonction de certains seuils de revenus, l’aide juridictionnelle prendra en charge l’intégralité ou une partie des frais d’avocat. Si l’aide est partielle, vous devez alors payer la partie restante des honoraires.

Domaines d’intervention des avocats


Les domaines d’intervention des avocats sont donc très nombreux. Nous vous présentons ci-dessous une liste des domaines les plus fréquents. Nous nous attachons à donner quelques explications sur le rôle des avocats dans chacun de ces domaines, et leur valeur ajoutée. Il ne faut pas oublier que dans la majorité des cas, les conseils d’un avocat permettent d’éviter certaines situations conflictuelles, bien plus coûteuses que les frais de l’avocat.

Droit de la famille, et des personnes


Divorce, garde d’enfant, droit de visite, pension alimentaire, adoption, changement d’état civil,...
En savoir plus sur le droit de la famille

Droit du travail et de la sécurité sociale


Contestation d’un licenciement, négociation de primes de licenciement, accident du travail, rédaction d’un contrat de travail, …
En savoir plus sur le droit du travail

Dommage corporel


Réparation d’un préjudice corporel lié à un accident de la route, à une agression ou à un accident du travail par exemple.
En savoir plus sur le droit du dommage corporel

Droit des assurances


Refus de prise en charge d’un sinistre ou contestation du niveau d’indemnisation par exemple.
En savoir plus sur le droit des assurances

Droit des successions


Litige entre héritiers sur le partage ou blocage d’une succession à cause du silence d’un héritier par exemple.
En savoir plus sur le droit des successions

Droit fiscal


Conseils pour une déclaration d’impôts, ou assistance lors d’un contrôle fiscal par exemple.
En savoir plus sur le droit fiscal

Droit immobilier


Loyers impayés, litige à la réception de travaux ou problème lié à la copropriété par exemple.
En savoir plus sur le droit immobilier

Droit public et urbanisme


Relation entre les administrés et les administrations publiques, droit de l’éducation, droit des marchés publics, autorisations d’urbanisme (permis de construire, permis de démolir,...), droit des étrangers et de la nationalité,...
En savoir plus sur le droit public et l'urbanisme

Droit des étrangers et de la nationalité


Sous-domaine du droit public, il concerne toutes les relations entre un étranger résident ou non et l’Etat français. Demande de visa, de titre de séjour, autorisation de travail, naturalisation, expulsion, interdiction de territoire,...
En savoir plus sur le droit des étrangers

Droit des sociétés


Constitution de la société (statuts, pacte d’associés, CGU,...), fusions, acquisitions ou cessions de sociétés, opérations de financement, restructurations, opérations de haut de bilan,...
En savoir plus sur le droit des sociétés

Droit des affaires et des contrats


Contrat de sous-traitance, contrat de distribution, contrat d’apporteur d’affaires, contrat de licence ou de franchise… toutes les relations contractuelles dans le monde des affaires.
En savoir plus sur le droit des affaires et des contrats

Droit commercial


Recouvrement de créances, bail commercial, CGV (conditions générales de ventes), concurrence déloyale, contrats de distribution, contrats de licence ou de franchise,...
En savoir plus sur le droit commercial

Propriété intellectuelle


Dépôt de brevet, droit des marques, nom de domaine, droit d’auteur, droit de la presse et des médias,...
En savoir plus sur la propriété intellectuelle

Droit bancaire


Assistance dans les relations entre un client et sa banque ou son assureur, financement d’opérations, crédit immobilier, audit et rédaction de contrats de crédit, conseils aux particuliers et conseils en conformité auprès des établissements financiers et de crédit.
En savoir plus sur le droit bancaire

Droit de la santé


Erreur médicale, faute médicale, responsabilité professionnelle du personnel médical, indemnisation,...
En savoir plus sur le droit de la santé

Droit de la consommation


Abus de faiblesse, plainte pour escroquerie, surendettement personnel, e-commerce et vice de conformité (retards de livraison, vice caché, …), action collective de défense des consommateurs.
En savoir plus sur le droit de la consommation

Droit de la faillite et du surendettement


Entreprise en difficulté, liquidation judiciaire, mise en faillite, restructuration de la dette,...
En savoir plus sur la faillite et le surendettement

Droit de la responsabilité civile


Réparation de préjudice causé par une personne privée, ou lié à un accident de la vie courante, assistance à l’indemnisation par les assurances.
En savoir plus sur la responsabilité civile

Droit de l’environnement


Sous-domaine du droit public, le droit de l’environnement concerne aussi bien le droit des énergies renouvelables, que les autorisations administratives nécessaires dans le cadre de certaines activités (autorisation d’exploitation, gestion des déchets,...)
En savoir plus sur le droit de l'environnement

Droit des transports


Conseils et assistance auprès des acteurs du transport : Contrats de transport, contrats de sous-traitance, affrètement, revue des polices d’assurance, conformité environnementale, délits routiers et infractions, accidents et pollution liés au transport … Assistance des clients en cas de non conformité ou de litiges : retards de livraisons, pertes et vols, retards de vols...
En savoir plus sur le droit des transports

Droit des données personnelles RGPD


Mise en conformité des processus internes, formation des équipes, assistance lors de contrôles de la CNIL, rédaction d’une politique de protection des données, ...
En savoir plus sur le droit des données personnelles

Droit pénal


Diffamation, harcèlement, vol, recel, arnaque, meurtre, arnaque internet, escroquerie, abus de confiance… Les infractions pénales couvrent presque tous les domaines du droit (affaires, travail, famille, …).
En savoir plus sur le droit pénal

Droit international


Le droit international est une matière transversale. Cela concerne soit le droit “purement” international, soit des cas qui concernent potentiellement deux législations en parallèle.
En savoir plus sur le droit international

Droit des nouvelles technologies


Réseaux sociaux, noms de domaine, droit des robots, droit de l’intelligence artificielle, conditions d’utilisation, interruption de service. Le droit des nouvelles technologies se développe et accompagne les nouveaux usages.
En savoir plus sur le droit des nouvelles technologies

Droit de l’Union Européenne


Le droit de l’Union Européenne couvre de nombreuses pratiques. Droit de la concurrence européenne, défense du consommateur européen, droit européen du travail…
En savoir plus sur le droit européen

Droit du sport


Le droit du sport couvre de nombreuses problématiques liées au sport, aux sportifs et aux retombées économiques du sport. Contrat de sponsoring, transfert dans le sport, droit à l’image, agent de joueur...
En savoir plus sur le droit du sport


Pour toute question supplémentaire, vous pouvez :